La chirurgie ambulatoire

Qu’est-ce que la chirurgie ambulatoire ?

La chirurgie ambulatoire est un mode de prise en charge permettant de raccourcir à une seule journée votre hospitalisation. Vous rentrez donc le jour-même de votre intervention et ressortez quelques heures plus tard.

 

Les complications postopératoires (infections, phlébites…)sont diminuées, vous récupérez plus vite et reprenez vos activités plus facilement.

 

Il ne faut pas se demander si une intervention peut-être pratiquée en ambulatoire mais si cette intervention nécessite réellement que vous passiez la nuit à la clinique.

 

La majorité des interventions réalisées dans nos cliniques rémoises le sont en ambulatoire.

Ce mode d’hospitalisation est rendu possible par l’amélioration des techniques de chirurgie et d’anesthésie et nécessite une grande organisation de l’équipe qui vous prend en charge.

 

  • La clinique de Bezannes dispose de 65 places de chirurgies ambulatoires : 43 places de court séjour ambulatoire (moins d’une demi journée) et 22 places de long séjour ambulatoire (jusqu’à 12 heures)
  • La clinique de Courlancy dispose de 39 places : 17 places en ophtalmologie et 22 places en chirurgie esthétique, chirurgie de la main, orthopédie et neurochirurgie.

 

Quelles sont les interventions concernées ?

Certaines interventions sont majoritairement réalisées en ambulatoire : varices, cataractes, chirurgie de la main, arthroscopies, hernies… C’est le cas d’également d’actes médicaux pratiqués sous anesthésie, telles que les coloscopies et les fibroscopies bronchiques.

 

Des interventions plus complexes sont également réalisées en ambulatoire : ablation de la vésicule biliaire, chirurgie du sein, chirurgie de l’obésité, prothèse de hanche ou de genou, coronarographies…

 

La prise en charge de votre douleurest primordiale pour vous permettre un retour à domicile le jour-même. Elle passe par des techniques chirurgicales moins invasives (coelioscopies, mini-incisions), par des techniques d’anesthésie loco-régionales combinées ou non à l’anesthésie générale et par la prise anticipée d’antalgiques dès votre retour à domicile.

 

Comment se passe votre séjour ?

Le chirurgien vous propose une prise en charge ambulatoireavec votre accord et sous certaines conditions tenant compte de l’intervention et de votre mode de vie.  Un livret d’information vous est remis, lisez-le attentivement.

 

Passez à la pharmacie chercher les médicaments que le chirurgien ou l’anesthésiste vous a éventuellement déjà prescrits.

 

L’anesthésiste vous confirme ce mode de prise en charge lors de la consultation et vous informe de la nécessité d’être accompagné pour votre sortie d’hospitalisation. La chirurgie ambulatoire est compatible avec tous les modes d’anesthésie (général, loco-régional ou local). Un bilan sanguin n’est pas toujours nécessaire.

 

Vous devez faire votre pré-admission auprès de la clinique où vous serez opéré le plus tôt possible ; soit par internet, soit par courrier, soit en vous rendant au bureau des admissions.

 

Pour certaines interventions plus lourdes vous serez également suivi par l’équipe de coordination infirmière avant et après votre séjour

 

La veille de votre intervention, le service ambulatoire vous contacte pour vous confirmer votre heure d’arrivée et vous donner les dernières recommandations. L’équipe s’efforce de vous donner l’heure d’arrivée la plus précise possible par rapport à votre passage au bloc opératoire mais les aléas humains de la chirurgie peuvent parfois engendrer une attente avant votre intervention.

 

A votre arrivée dans le service, vous êtes accueilli par une infirmière qui vérifie votre dossier et vous prépare avant d’être conduit au bloc opératoire

 

Après l’intervention, vous retournez dans votre chambre et prenez une collation. Le chirurgien passe valider votre sortie et l’infirmière vous remet les ordonnances de sortie ainsi que les consignes à observer. Si votre état ne permet pas la sortie (douleur, nausées… ) vous serez garder en surveillance la première nuit.

 

Pour la sortie, vous devez impérativement être accompagné et vous ne devez pas conduire avant le lendemain matin quelque soit le type d’anesthésie.  Selon l’intervention, il vous est également demandé d’avoir une personne responsable à vos côtés la première nuit.

 

Un numéro d’appel téléphonique figure sur vos documents de sortie et sur le livret ambulatoire afin de signaler une anomalie ou une complication. Pour certaines interventions, l’équipe vous appelle le lendemain pour prendre de vos nouvelles. Une ré-hospitalisation est possible mais rare.

 

F.A.Q.

Je suis seul(e) à domicile, mon intervention peut-elle se faire en ambulatoire ?

Oui, le fait d’être seul(e) à domicile ne contre-indique pas forcément une prise en charge en ambulatoire. Ce sont le chirurgien et l’anesthésiste qui jugeront alors de la possibilité d’une prise en charge ambulatoire selon le type d’intervention, selon votre état de santé et bien sûr selon votre souhait.

Seul le trajet de retour à votre domicile doit être accompagné, cela peut se faire en transport médicalisé ou en taxi par exemple.

 

Et si je ne me sens pas bien après l’intervention ?

Pas d’inquiétude, si votre état ne vous permet pas de rentrer à votre domicile, nous vous gardons en hospitalisation pour votre sécurité et votre confort.  Les infirmières évaluerons votre douleur régulièrement dès votre retour de bloc ainsi que les nausées, les éventuels saignements, et ont des consignes précises pour alerter au plus tôt les médecins qui s’occupent de vous.

 

Puis-je retourner à mon domicile au volant de ma propre voiture ? Puis-je retourner travailler juste après mon anesthésie ?

Non, il est formellement interdit de reprendre la conduite avant le volant avant le lendemain. Même si vous vous sentez en forme, des études ont montré que les réflexes étaient émoussés avec des risques d’accidents de la route. Il est de même déconseillé de prendre des décisions importantes car l’effet de l’anesthésie peut diminuer le jugement. Reposez-vous donc le jour même de votre intervention.

En revanche, si le chirurgien vous y autorise, vous pouvez conduire et travailler dès le lendemain.